Fédération MRC du Nord

La Fédération

par MRC NORD le Vendredi 8 Décembre 2017 à 14:01


Communiqué du comité du MRC Littoral Dunkerquois


MRC Dunkerque-Littoral: Se mettre en dynamique.

Voilà maintenant trois mois que le MRC Dunkerque-Littoral s'est engagé dans une vaste série de rencontre avec l'ensemble des forces vives de notre territoire. Cette volonté que nous revendiquons est le résultat de l'analyse que nous avons faite au lendemain des élections législatives que le tandem MRC, Christian Hutin et David Bailleul a brillamment remporté. Mais nous savons que ce score est l'aboutissement d'un large rassemblement au second tour de cette élection.

Nous avons pris la décision de regarder la réalité en face en cessant de nous contenter d'appeler "au rassemblement républicain" au fameux "barrage", sans en tirer les conséquences à nos yeux indispensables. Comprendre doit aller avec "agir".

Nous pensons qu'il faut s'interroger et en parler plutôt que d'attendre stérilement la prochaine élection, en reproduisant les mêmes postures qui désespèrent les citoyens qui se détournent sans cessent plus nombreux des urnes. Nous avons démontrer notre capacité à battre l'extrême droite. Mais nous ne pouvons en rester là. Nous avons une responsabilité particulière, il convenait de nous adresser à toutes celles et ceux qui nous avez soutenu au second tour des législatives.

Le MRC Dunkerque-Littoral s'est donc mis en conformité avec cette analyse et nous avons mis en oeuvre ces rencontres. Pas simplement avec les partis politiques, c'est largement insuffisant, mais aussi avec les organisations syndicales et professionnelles.

A ce jour, nous avons rencontré et débattu avec le PCF, le PS, le PRG, l'UDE, le MODEM, l'UDI et Les Républicains. Mais aussi avec la CGT, la CFDT, FO, la CFE/CGC, la CFTC sans oubler le MEDEF, l'UMIH, La CCI Côte d'Opale, le GEIQ (groupement d'employeurs industriels) Industrie-Métallurgie Nord Pas-de-Calais.

Des contacts informels existent également avec d'autres organisations (politiques, syndicales et professionnelles) et seront formalisés dans les jours qui viennent. Le premier constat que nous pouvons en tirer, c'est tout d'abord le besoin impérieux de chacune et de chacun de dialoguer, d'échanger, de débattre de façon collective et organiser. Lors de chaque rencontre, nous n'avons rien cacher et chacun a pu s'exprimer librement et sincèrement.

Nous avons décidé d'abandonner tout esprit partisan voire sectaire, ce qui aurait été contraire à l'idée même de la démarche que nous avions engagé. Du PCF aux Républicains, de la CGT au MEDEF, de l'industrie hôtelière à la sidérurgie en passant par la CCI, ces rencontres sont passionnantes et traduisent une fortes volonté de mettre en dynamique et au service notre territoire. Elle incarne également la volonté d'échanger, même si nous savons que nous avons des différences et parfois même des oppositions. Mais chacun jusqu'à présent nous à fait part de son désir de débattre. Certes, il y a parfois des interrogations, des questionnements mais malgré tout un intérêt, parfois très prononcé pour ce chemin que nous prenons collectivement. Il n'est pas question de dire où il nous emmènera, il faut d'abord construire, éventuellement ensemble, un cadre de réflexion, de débats et de dialogue républicain, respectueux des uns et des autres, illustrant cette nécessité d'échanger entre-nous et de tracer de nouvelles perspectives collectives.

Nous voulons également indiquer, que nous avons la capacité de mettre en œuvre de nouvelles pratiques politiques, de nouveaux types d'organisations collectives, de nouvelles approches démocratiques.

Il peut sembler incompréhensible, voire choquant de vouloir dialoguer avec des forces auxquelles nous sommes jusqu'à présent (dans le jeu traditionnel) opposés. Ces oppositions n'ont pas forcément disparues, mais le MRC Dunkerque-Littoral souhaite prendre toutes ses responsabilités et prendre à bras le corps ce grand enjeu, indispensable ici comme ailleurs, de compréhension des phénomènes politiques, économiques, sociaux et culturels auxquels nous sommes aujourd'hui confrontés et qui font notre réalité.

Pour ces raisons, nous nous sommes adressés et nous continuerons de le faire à l'ensemble des forces vives du littoral. Que ce soient des partis politiques, des syndicats ou des organisations professionnelles.



Claude Nicolet

Premier secrétaire du MRC Nord

Secrétaire du comité MRC Littoral Dunkerquois


Actualités

par MRC NORD le Mercredi 6 Décembre 2017 à 21:07


Communiqué de presse de la fédération du Nord du MRC


Jérusalem: l'irresponsabilité de Donald Trump

La reconnaissance par les États-Unis d'Amérique de Jérusalem comme capitale de l’État d'Israël est une décision irresponsable et dangereusement explosive. Elle contrevient tout d'abord au droit international et à toutes les résolutions de l'ONU qui précisent bien que toute conquête territoriale obtenue par la force ne peut faire l'objet d'une annexion et encore moins d'une reconnaissance.

Donald Trump foule donc au pied toute l’architecture du droit international et l'ensemble des droits reconnus aux Palestiniens comme peuple occupé depuis la guerre des 6 Jours en 1967 avec les responsabilités qui incombent à Israël comme puissance occupante. Mais il nie également l'ensemble des progrès fait par le droit quant à la légitime reconnaissance du peuple palestinien à déterminer librement son avenir. Car se faisant, il revient au fameux théorème politique de Golda Meïr "Palestine doesn't exist..."

Il annonce clairement, qu'en s'alignant sur les positions les plus dures du gouvernement israélien, il met un terme à la perspective de la création d'un État palestinien avec Jérusalem-Est comme capitale. C'est évidemment une victoire politique et symbolique immense pour Benjamin Nétanyahu et les faucons de son gouvernement.

Pareille posture ne relancera pas les négociations et n'assouplira pas le cuir du Premier ministre israélien qui poursuit la colonisation des territoires occupés à marche forcée. C'est aussi la reconnaissance du fait accompli et cela n'ouvrira aucune perspective de règlement du conflit israélo-palestinien, mais bien au contraire, il y a fort à parier que les tensions vont se multiplier un peu partout dans le monde musulman en général et en Palestine en particulier.

Ensuite, il met dans une position impossible l'ensemble de ses partenaires du monde arabe, aux premiers rangs desquels l’Égypte, la Jordanie mais aussi le Maroc et l'Arabie saoudite qui sont des puissances qui n'ont cessé de jouer les médiateurs dans les moments les plus durs. Avec cette décision, il les humilient et les met en porte-à -faux vis à vis de leurs opinions publiques promptes à s'enflammer sur ce sujet.

Il signifie également l'échec définitif du "processus de paix" ce qui aura également comme conséquences la redéfinition de la nature de l’État d'Israël. Que deviendront les Palestiniens? On sait désormais que Benjamin Natanyahu avait proposé à l’Égypte de "déplacer" massivement ceux-ci dans le Sinaï afin de régler le "problème" par un transfert de population également contraire au droit international. Les Palestinien ont-ils vocation à devenir des citoyens israéliens de pleins droits et de pleins exercices ou de poursuivre leur existence dans des bantoustans plus ou moins autonomes d’où sortira obligatoirement de futures générations totalement radicalisées?

Dès lors Israël peut-il se définir comme État juif et comme État démocratique? Ces questions sont redoutables et portent en elles la destruction à terme du projet sioniste en tant que projet historique et politiques. Donald Trump en mesure t-il les conséquences? Elles risquent d'être catastrophiques pour toute la région et même bien au delà.

Car la dimension symbolique de Jérusalem est immense. Elle mobilise l'imaginaire de milliards d'hommes et de femmes à travers le monde, qu'ils soient Musulmans, Chrétiens ou Juifs. Les affrontements peuvent être portés à un degrés d'incandescence que Mr Trump ne mesure absolument pas.

L'ensemble de la communauté internationale, au premier rang de laquelle la France, doit faire bloc contre cette décision terrifiante, partout ou cela sera possible.



Claude Nicolet

Premier secrétaire du MRC Nord

Communiqué de presse du MRC Nord


Corse, la victoire de l'identité contre la citoyenneté républicaine.

Alors que seuls 53,7% des électeurs se sont déplacés aujourd'hui en Corse, les Nationalistes arrivent largement en tête d'un scrutin qui marquent probablement un tournant dans l'histoire de l'île de beauté. 45,36% des suffrages exprimés se sont porté sur une alliance nationalo-indépendantiste, qui 'est arrogée au fil des décennies l'identité corse contre la citoyenneté républicaine.

La faible participation illustre certes un faible intérêt de la part des Corses face à une réforme administrative qui fusionnera les collectivités départementales et de la collectivité territoriale pour ne faire qu'une seule entité. Cela ne sera pas sans conséquences. L'ensemble des listes concurrentes, loin derrières illustrent à la fois l'échec et la désespérance des Corses alors qu'ils avait refusé à 51% le 06 juillet 2003 par référendum de se voir imposés cette même collectivité unique voulu à toute force à l'époque par Nicolas Sarkozy. Il fallait en rester là. Mais comme pour le 29 mai 2005 et le NON à la constitution européenne, quand c'est NON c'est OUI quand même et on fait revoter. Si on veut désespérer l'électeur on ne s'y prendrait pas autrement.

Ce résultat est de très mauvaise augure dans une période de tensions identitaires et de fragmentation. Les forces politiques de l'île se sont montrés particulièrement médiocres et ne sont plus cantonnées qu'à un rôle résiduelles. L'ampleur relative (au regard de la participation), des nationalo-indépendantistes, indique cependant de façon éclatante qu'elles ont été incapables d'offrir une perspective politique, économique, sociale et culturelle aux citoyens de l'île de Beauté fruits des arrangements, des compromissions divers et variés. Les nouveaux dirigeants vont tout mettre en œuvre pour nous faire croire que la Corse s'éloigne inéluctablement de la République. Il faudra faire le terrible bilan de cette situation qui est aussi un gigantesque gâchis. Et qu'il nous soit permis en cette soirée, d'avoir une pensée pleine de tristesse, pour le préfet Erignac et sa famille.



Claude Nicolet

Premier secrétaire du MRC Nord

Communiqué de presse du MRC Nord


Le MRC Nord est favorable au retour des listes nationales pour les Européennes de 2019

La fédération du Nord du MRC se félicite de la décision intervenue ce soir quant au retour à des listes nationales pour les élections européennes. C'était une nécessité que le MRC réclamait depuis de nombreuses années.

Les listes par "grandes régions", totalement artificielles et ne correspondant à rien, sous prétexte de fausse proximité, ne visaient qu'à éloigner encore davantage, toute réelle approche de la question européenne.

En revenant à la circonscription unique et nationale, le débat concernant la nature de la construction européenne peut à nouveau revêtir un certain intérêt. A plusieurs reprises, notamment lors de son discours sur l'Europe à la Sorbonne, le Président Macron n'a pas caché son désir de relancer la construction européenne, s'appuyant en particulier sur l'idée (très peu définie) de "souveraineté européenne."

Pour le MRC, cette question est centrale dans la mesure ou elle détermine et se heurte à l'idée que nous nous faisons de l'exercice de la souveraineté nationale et populaire, condition de l'existence du seul cadre dans lequel peut s'épanouir la démocratie. La souveraineté européenne, sous entend l'existence d'un peuple européen se définissant notamment comme sujet politique, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui.

Le retour aux listes nationales permet à nouveau de poser dans de moins mauvaises conditions, les grands enjeux auxquels le pays est confronté.

Claude Nicolet

Premier secrétaire du MRC Nord


Actualités

par MRC NORD le Mercredi 22 Novembre 2017 à 19:27


Communiqué de presse du MRC Dunkerque-Littoral


Il faut une Arena multiservices à Dunkerque

La région des Hauts de France, vient de réitérer sa proposition de créer une Arena sur le littoral dunkerquois. Elle fait même savoir qu’elle est prête à porter son financement à hauteur de 80% de son montant en fonction de la configuration.

Il semblerait que le différend porte sur la destination finale de l’équipement. Une salle dédiée aux sports (Handball et basket) ou multi-services.

Il faut évidemment créer une salle multiservices sur le littoral. Que les intérêts du Kursaal soient pris en compte est la moindre des choses, et le maire de Dunkerque a raison de s’en inquiéter. Mais la question n’est seulement là. Il nous faut un équipement qui nous positionne dans les grandes agglomérations nationales voire européennes. On ne peut avoir un discours sur la transformation du tissu économique du littoral (économie des services, du tourisme et du tertiaire) et faire la fine bouche quand la région des Hauts de France propose de nous doter d’un équipement de première importance. Cette réflexion est ancienne et il ne faudrait pas que le pouvoir local actuel se sente prisonnier d’un ancien combat qui nous empêcherait d’aborder l’ avenir dans de bonnes conditions.

Nous en sommes tous convaincus, il faut un nouvel équipement pour l’USDK, à la hauteur de ses légitimes ambitions. Le BCM souhaite rester à Gravelines mais rien n’empêche qu’il devienne utilisateur de cette future salle dans les conditions à définir, tout comme il nous faut un équipement pour recevoir des spectacles de première importance que le Kursaal ne peut accueillir, notamment en terme de jauge.

Le littoral dunkerquois ne doit pas se passer d’une telle opportunité et les enjeux de la dernière campagne municipale ne sauraient servir de prétexte pour refuser cette occasion.

Il faut répondre à Xavier Bertrand, c’est « oui » ou c’est « non ». Pour le MRC Dunkerque-Littoral, c’est « OUI », il faut répondre positivement à la proposition pour une salle multiservices dont la localisation en face de la piscine intercommunale de Saint-Pol-sur-Mer serait d’une grande cohérence en terme d’aménagement du territoire. Nous avons tout à y gagner.

Claude Nicolet

Secrétaire du MRC Dunkerque-Littoral

Premier secrétaire du MRC Nord

1 2 3 4 5 » ... 11

MRC - Fédération du Nord
5 rue de Bourgogne, 59140 Dunkerque
Email : mrc.nord@gmail.com



Les responsables
1er secrétaire fédéral
Député de la 13e circonscription
Maire de Coudekerque-Branche
Conseiller départemental de Coudekerque-Branche



Faites nous connaître !




Dernières actualités du MRC