Fédération MRC de Charente-Maritime

La Fédération

par Serge Maupouet, pour le MRC 17 le Samedi 27 Janvier 2018 à 16:56


Agir, pour la République sociale !


A La Rochelle, Saintes, Chermignac, Rochefort, Surgères ...

des militant-e-s du MRC œuvrent au renouveau de la vie publique.
Découvrez nos actions sur ce bloc-notes en ligne.


La Fédération

par Serge MAUPOUET le Samedi 27 Janvier 2018 à 11:10


Préparer une alternative au néolibéralisme ET reconstruire la gauche


tract_appel_du_mrc.pdf Tract_appel_du_MRC.pdf  (261.84 Ko)

    Le Conseil National du Mouvement Républicain et Citoyen a adopté, le 17 décembre 2017, un appel qui est adressé à tous les citoyens qui souhaitent une nouvelle perspective et concerne tous les responsables des partis politiques.

[Le texte ci-dessous est aussi repris dans le tract disponible au téléchargement sur cette page]

 

Appel du MRC pour la reconstruction de la gauche
et l’émergence d’une force politique nouvelle

 

"L’élection d’Emmanuel Macron a consacré la fusion des libéraux de gauche et de droite. Privé d’adversaire depuis la chute du bloc soviétique, l’imaginaire libéral a envahi les partis de gouvernements qui ont mené des alternances sans alternatives. Réduits à une opposition artificielle, les libéraux de chaque camp ont trouvé cette fois un débouché politique commun avec En Marche et la victoire de son leader au printemps.

 

Cette victoire cache pourtant une contradiction : l’élection du nouveau président de la République procède d’un désir réel de renouveau de la politique et en même temps il incarne le prolongement et l’approfondissement des solutions libérales essayées depuis 30 ans. Un tel malentendu originel ne peut que conduire à de grandes désillusions parce que les mêmes solutions produiront mécaniquement les mêmes résultats.

Pour l’heure, l’irruption de cette offre nouvelle est venue troubler le paysage traditionnel. Pour autant, le clivage gauche-droite ne s’évaporera pas. L’émergence d’un pôle libéral rassemblé et décomplexé offre à la gauche l’opportunité de se refonder, à condition toutefois qu’elle intègre la nécessité de redéfinir son contenu.


La fin du cycle d’Epinay nous met devant un défi majuscule : inventer une réponse politique à la hauteur face au modèle libéral qui conduit à l’atomisation des corps sociaux et à la dévitalisation des démocraties. A défaut, elle laissera le champ libre à une droite radicalisée autour des questions identitaires.

L'immense chantier de la reconstruction de la gauche sera assorti de deux impératifs : la stratégie de l'unité, qui s'inscrit dans une opposition déterminée au gouvernement d'Edouard Philippe, et la construction d'une doctrine de progrès social adaptée au XXIe siècle.


Le choix de l’unité est précisément rendu aujourd’hui possible par la réunification des libéraux qui débarrasse la gauche de ses faussaires. Mais celles et ceux qui privilégient la guerre de tranchées et le sectarisme condamnent la gauche à la marginalisation, donc l’impuissance. Notre tâche consiste à bâtir une majorité de transformation.


Pour y parvenir, l’invention d’un nouveau logiciel politique est décisive car la crise politique que nous traversons est d’abord une crise de la pensée politique. Les libéraux ont imposé une hégémonie intellectuelle, culturelle et morale qui soumet l’ensemble de nos vies à la loi du marché. Cette idéologie se déploie sans trouver face à elle de résistance organisée après les échecs successifs des projets communiste et social-démocrate. Un débat éclairé, sans tabou, doit être organisé pour bâtir une nouvelle compréhension du monde, une vision commune et un projet crédible. La crise du travail, la crise environnementale, la crise de la démocratie et la crise de la Nation imposent d’imaginer enfin une Europe au service des peuples qui la composent.


Le temps presse. Dans un premier temps, l’objectif de rassemblement des familles de la gauche républicaine doit être considéré comme prioritaire à partir de trois considérations : la souveraineté populaire comme source de la légitimité politique, la Nation citoyenne et laïque comme espace de la démocratie et l’internationalisme comme horizon. 


Au-delà, la gauche républicaine, sociale et souverainiste que nous incarnons est disponible pour contribuer à l’émergence d’une force politique nouvelle qui doit avoir pour ambition de rassembler toute la gauche. Nous appelons tous les citoyens révoltés par les injustices d’un monde conçu par et pour les puissants, les militants politiques fatigués par la sclérose des vieilles boutiques, les responsables et élus conscients de l’impasse dans laquelle se trouve aujourd'hui la gauche, à ouvrir enfin une ère nouvelle sans laquelle les citoyens resteraient privés de perspective pour longtemps."

 

Vous pouvez signer l'appel en cliquant ici

La Fédération

par Serge MAUPOUET le Jeudi 4 Janvier 2018 à 18:04


Communiqué de presse du MRC 17


Les militants du Mouvement Républicain et Citoyen en Charente-Maritime s’engagent résolument dans cette nouvelle année avec la volonté d’agir pour la construction d'une France meilleure, fondée sur le Progrès social et la Justice, et qui n'oublie plus de défendre les intérêts de ses classes moyennes et populaires.
 
Cet objectif nécessite de rassembler largement les citoyens pour élaborer l'alternative politique indispensable face à un exécutif qui choisit la multiplication des écarts : écarts de langage, écarts entre les discours et la pratique, écarts creusés par des axes politiques qui approfondissent les inégalités.
 
Conscients des difficultés du temps présent et tournés vers la construction d'un autre avenir, nous présentons nos meilleurs vœux pour 2018 aux Charentais-Maritimes, souhaitant une année pleine de vitalité et d'actions.

Une excellente initiative. Des échanges concrets, directs, constructifs.


Le MRC 17 a répondu à l'invitation de l'association "L'Esprit citoyen" (contact : fouras.net/v2/association-fouras-les-bains.php?ref=104) pour échanger sur le thème "La Gauche Demain" à FOURAS le 16 décembre 2017.
 
L'association l'"Esprit citoyen",  qui a "pour but d’échanger les réflexions sur les Enjeux démocratiques et républicains pour développer l’esprit laïque et citoyen", avait diffusé un document annonçant l'événement, avec des termes forts et un enjeu prospectif.
Extrait du document d'annonce de l'événement diffusé par "L'Esprit citoyen":
"Vaincue, écrasée, éparpillée, la Gauche sort en miettes de l'épisode électoral de 2017.
Allons-nous laisser les responsables de ce désastre décider seuls de notre futur ?
Dialoguons : société civile, partis, citoyen
POUR PROPOSER ENSEMBLE LES VOIES DE NOTRE AVENIR
LA GAUCHE DEMAIN ?"
 
Les échanges ont été concrets, directs, constructifs.
 
Après les prises de parole initiales de représentants associatifs et de la société civile, les partis politiques étaient invités à réagir à celles-ci. Le Secrétaire départemental du MRC 17, Serge Maupouet, s'est attaché à intervenir en lien direct avec les éléments d'analyse et questionnements qui venaient à l'instant d'être mis dans le débat. Nous présentons ci-après la teneur de cette intervention :
 
"Bonjour,
 
Serge Maupouet, responsable départemental du Mouvement Républicain et Citoyen ; c'est-à-dire que je porte avec d'autres, en Charente-Maritime, l'héritage du chevènementisme.
 
L'idée proposée par « l’Esprit citoyen » est de partir des interventions initiales des représentants de la société civile, pour réagir en tant que représentant d’une formation politique.
 
Aussi, je vais reprendre chacun des points de l'analyse exposée tout à l'heure par le représentant d’ATTAC, analyse que je considère comme très pertinente.
 
1er point, le problème des valeurs.
Il n’y a pas une Gauche, mais des Gauches. La recomposition des Gauches est désormais possible sur des bases redéfinies : des fondamentaux permettent de rebâtir.
 
La priorité est de se remettre en accord sur le sens des valeurs que nous portons et des mots que nous utilisons, comme les notions de Citoyen ou de Nation.
Nous utilisons souvent les mêmes mots, mais sans forcément mettre derrière ces mots le même contenu, ce qui peut susciter des incompréhensions à lever.
 
Nous devons réfléchir au fait que nous avons perdu des batailles dans le combat du langage.
Les conservateurs utilisent souvent le terme de « bon sens » pour appuyer leur politique ; or est-ce que le bon sens existe vraiment ? et qu’est-ce, véritablement, que le bon sens ? Il n’y a rien d’évident derrière ce terme. Mais il vous souvient sûrement de l’avoir entendu en appui de décisions prises par la Droite, pour les faire accepter comme naturelles.
 
Nous en sommes souvent réduits à devoir utiliser les mots de nos adversaires politiques pour décrire certaines réalités, et des mots ambivalents. Ainsi, le libéralisme peut désigner le libéralisme politique, principe fondateur de la démocratie, mais aussi le libéralisme économique que nous combattons.
 
L’ambivalence de certains termes, la nécessité actuelle d’utiliser des notions de nos adversaires sont des handicaps. Nous devons travailler à disposer de nos propres mots pour décrire précisément les réalités que nous voulons désigner.
 
2ème point, le fonctionnement des institutions.
Sur ce point, il faut distinguer la lettre des institutions de l’esprit qui oriente leur application ; cet esprit a beaucoup évolué. La formation insuffisante de la base militante, le retrait de l’éducation populaire, ont ensuite des répercussions au niveau des élus, et jusqu’aux niveaux les plus élevés.
 
3ème point, la mondialisation.
La mondialisation actuelle est à associer à la diffusion du néo-libéralisme économique et a été accompagnée d'une mutation sociale-libérale d’une partie de la gauche - décrite par Michel Cabannes -, évolution qu’il ne faut pas dissocier de la question de l’Union Européenne.
 
4ème point, l’Europe.
Commençons par utiliser les bons termes pour décrire les réalités. Evidemment l’Europe ... mais l’Union Européenne, et telle qu’elle est, c’est tout autre chose. L’enjeu crucial est de regarder l’Union européenne non pas telle que certains la rêvent, mais telle qu’elle est réellement. Partir du réel pour aller à l’Idéal, cela ramène à la méthode préconisée par quelqu’un ... L’Union européenne réelle est fondée sur le libéralisme économique, il faut la regarder telle qu’elle est.
 
5ème point, le rôle de l’État
Le retrait progressif du rôle de l’Etat va de pair avec le report sur les régions de certaines compétences, mais aussi le déport sur le privé de missions relevant normalement de l’action publique.
Ces constats posent la problématique de l’Intérêt général et de la vision globale de l’action publique, avec des atteintes possibles à l’Egalité.
 
Pour reconstruire la Gauche, il est indispensable de repartir des citoyens. D’où l’importance d’initiatives comme celle que l’Esprit citoyen propose aujourd’hui, mettant en lien les citoyens, des représentants de la société civile et des formations politiques. Renouer avec les citoyens est le préalable à la reconstruction et pour se projeter dans l’avenir.
 
Je vous remercie."

La Fédération

par Serge MAUPOUET le Lundi 20 Novembre 2017 à 11:31


Après La Rochelle et Saintes (17), La Couronne (16), la prochaine réunion interdépartementale du MRC Limousin-Poitou-Charentes est organisée à Poitiers (86) le samedi 2 décembre 2017.

Contacts et informations concernant cette réunion :
- courriel : mrc.limousin-poitou-charentes@laposte.net
- téléphone portable : 06 46 24 73 19
1 2 3 4 5 » ... 13

MRC - Fédération de Charente-Maritime
75, rue de L'Epineuil 17100 Saintes
06 46 24 73 19
Email : mrc17@laposte.net



Les responsables
Secrétaire départemental
Porte-parole départemental, délégué à la 1ère circonscription
Délégué à la 2e circonscription, délégué aux Elus et au Travail
Délégué à la 4e circonscription



Faites nous connaître !

Mots-clés

Dernières actualités du MRC