Actualités
Publié le Mercredi 20 Février 2013 par

Déficit: la gauche ne doit pas mener une politique de comptable



Communiqué de Jean-Luc Laurent, Président du Mouvement Républicain et Citoyen, Député du Val-de-Marne, mercredi 20 février 2013.


Le débat sur la croissance et la réduction du déficit est posé dans des termes souvent confus où la croissance semble une donnée extérieure, un phénomène météorologique. L’ensemble des pays européens, l’Allemagne en tête, mènent des politiques qui conjuguent aujourd’hui leurs effets récessifs : l’absence de croissance en Europe est le fruit de cette politique d’austérité qui donne la priorité à la réduction des budgets publics et non à l’emploi.

L’unité des gouvernements conservateurs européens s’est affichée sans pudeur lors du dernier conseil européen. Que la rhétorique soit souverainiste pour Cameron ou fédéraliste chez Mme Merkel, il s’agit d’un même et unique agenda libéral de réduction du champ de l’intervention publique. Ce cadre budgétaire pluriannuel aurait mérité un véto de la France.

Avec la rupture intervenue au Japon, l’Europe est la seule région du monde à mener des politiques récessives. Les politiques budgétaires, la politique monétaire de la Banque Centrale Européenne et l’indifférence au taux de change de l’Euro coûtent très cher aux peuples européens.

En 2012, le gouvernement a tracé pour la France une voie équilibrée entre le redressement et le soutien à l’activité. Face aux difficultés, il est vital de garder le cap, sans fétichisme des 3% et sans mesure nouvelle d’austérité.

Lu 1000 fois

Jean-Luc Laurent
Président du Mouvement Républicain et Citoyen. En savoir plus sur cet auteur

Abonnez-vous à la newsletter


Président du MRC
Ancien député du Val-de-Marne
Président du MRC



Parlementaires du MRC
Député du Nord
Vice-président du MRC
Sénatrice du Pas-de-Calais




Suivez le MRC sur Facebook

Suivez le MRC sur Twitter

Suivez le MRC sur Google+

Faites connaître le MRC