Actualités

I Publié le Vendredi 29 Avril 2022 par Mouvement Républicain et Citoyen


Renouer avec l’esprit de conquête républicaine
 

Militantes et militants issus de la Gauche Républicaine et Socialiste, du Mouvement Républicain et Citoyen, des Radicaux de Gauche – LRDG, de Nouvelle Gauche Socialiste et de l’Engagement, rejoints par des militants socialistes, écologistes et insoumis, nous décidons aujourd’hui de nous rassembler dans la Fédération de la Gauche Républicaine.
 

Au sortir de l’élection présidentielle, les Français sont inquiets et frustrés. La fracture sociale et territoriale s’est aggravée. Et l’extrême-droite réalise le meilleur score de son histoire. Loin d’être un barrage à sa progression, le quinquennat d’Emmanuel Macron en aura été l’accélérateur.
 

Dans ce contexte, la gauche a une responsabilité particulière. Les législatives peuvent permettre d’offrir aux Français une alternative à la politique de régression sociale voulue par le président réélu. Les candidates et candidats de la Fédération de la Gauche Républicaine prendront toute leur part à ce combat central, en participant aux dynamiques de rassemblement aujourd’hui en œuvre.
 

Dans cette campagne, nous mettrons en avant les priorités qui nous sont chères, celles d’une politique de redressement républicain et de solidarité : démondialisation, promotion du « made in France », retour de l’État dans la vie économique et sociale, restauration des services publics, des moyens pour l’éducation et l’hôpital, augmentation des salaires et des retraites, transition écologique et objectif zéro pétrole, égalité territoriale, défense de la laïcité, refondation totale de nos institutions pour en finir avec la monarchie présidentielle et redonner du sens à la démocratie.
 

Mais au-delà des échéances électorales immédiates, c’est à une refondation de la gauche, de sa pensée, de ses pratiques, de ses modes de fonctionnement qu’il faut s’atteler. Pour reconquérir les classes populaires qui se sont en partie détournées de nous, pour redonner du sens à la promesse d’égalité, pour dessiner les contours d’un monde plus juste et plus harmonieux, les militantes et militants de la Fédération de la Gauche Républicaine s’engagent résolument.
 

La faiblesse actuelle de la gauche n’est pas une fatalité. En renouant avec l’esprit de conquête républicaine, avec le volontarisme politique, avec le respect de la souveraineté populaire, tout est possible.
 

Dans ces temps confus et incertains, l’essentiel est de savoir pour qui on se bat, et où l’on veut aller. Pour les militants de la gauche républicaine, il n’y a rien de plus exaltant que de se consacrer à la reconstruction de la gauche et au redressement de la France.
 

Signataires : Emmanuel Maurel, député européen, animateur national GRS, Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice, coordinatrice nationale GRS, Jean-Luc Laurent, président du MRC, maire du Kremlin-Bicêtre, Catherine Coutard, vice-présidente du MRC, Stéphane Saint-André, co-président de LRDG, Isabelle Amaglio-Térisse, co-présidente LRDG, Laurence Rossignol, sénatrice, Mickael Vallet, sénateur, Liem Hoang-Ngoc, ancien député européen, président de NGS, Damien Thomas, porte-parole de NGS, Elodie Schwander, animatrice nationale aux élections GRS, Anthony Gratacos, secrétaire général GRS.

Réaction de Jean-Luc Laurent, président du MRC, à l'issue des résultats du premier tour de la présidentielle.


Les résultats nationaux que nous avons découverts depuis 20h ne peuvent que nous interpeller.
 
Nous ne pouvons jamais souhaiter le pire pour notre pays.
 
Comme citoyens, nous avons toutefois le droit d’être exigeants. Depuis 5 ans, Emmanuel Macron et son gouvernement sont restés sourds aux doléances des Français.
 
Malgré les mobilisations des mouvements sociaux et des « Gilets jaunes » et après deux années de pandémie, le gouvernement d’Emmanuel Macron n’a rien appris de ses erreurs et a annoncé vouloir poursuivre une politique de destruction de nos acquis sociaux, mettre en cause notre pacte social issu du Conseil national de la Résistance et nos services publics, qui sont déterminants pour les couches moyennes et plus modestes. Je pense à l’hôpital public, durement malmené ces dernières années. En témoigne le projet scandaleux de reporter à 65 ans l’âge de la retraite !
 
C’est d’abord cet entêtement qui nourrit le ressentiment et constitue le terreau de l’extrême-droite dans notre pays.
 
Au deuxième tour, nous voterons pour battre l’extrême-droite. Parce que nous sommes la gauche qui aime la France, nous ne transigerons pas. Pas une voix ne doit aller à Marine Le Pen.
 
Les résultats du premier tour de l’élection présidentielle témoignent de l’échec du quinquennat d’Emmanuel Macron. S’il veut gagner le 24 avril, il doit dès maintenant changer son programme, pour rassembler largement les Français : en renonçant à la retraite à 65 ans, à la réforme du RSA et en s’engageant pour l’augmentation des salaires et des retraites.
 
Sans cela, nombreux seront les Français à préférer l’abstention ou le vote blanc. Notre République est menacée, il est de la responsabilité d’Emmanuel Macron d’arrêter de diviser les citoyens et de rassembler les Français.
 
Vive la République, vive la France !
 
Jean-Luc Laurent
Président du MRC

Actualités

I Publié le Vendredi 8 Avril 2022 par Mouvement Républicain et Citoyen

Mots-clés : Fabien Roussel

Le 10 avril 2022, voter Fabien Roussel et le programme pour la France des Jours Heureux, c’est choisir un vote de conviction et de rassemblement pour une gauche populaire, républicaine, laïque et sociale, la gauche qui aime la France.

Actualités

I Publié le Mercredi 9 Mars 2022 par Mouvement Républicain et Citoyen


Déclaration du Conseil national du MRC, réuni le 5 mars 2022


L’élection présidentielle est une élection majeure dans notre pays. Les partis politiques ont la responsabilité de s’exprimer et de prendre position.
 
Le Mouvement Républicain et Citoyen a soutenu Arnaud Montebourg dès le printemps 2021. Nous comprenons sa décision de ne pas être candidat et le remercions chaleureusement d’avoir porté le projet pour fédérer le bloc populaire. Le MRC regrette qu’Arnaud Montebourg n’ait pas été en situation d’ouvrir une alternative républicaine et populaire pourtant nécessaire pour sortir la France de l’ornière.
 
Parce que la gauche a depuis trop longtemps renoncé lorsqu’elle était au pouvoir à défendre le peuple en lui préférant les chimères de la mondialisation capitaliste, elle n’est pas en situation en l’état actuel des choses d’incarner une alternative face au libéralisme d’Emmanuel Macron et à la vision ethnique portée par l’extrême-droite.
 
Attachés à la République laïque et sociale, les adhérents du Mouvement Républicain et Citoyen portent le projet politique de la gauche républicaine pour redonner au peuple français sa souveraineté mise à mal par les traités européens : la revalorisation du travail par l’augmentation des salaires et la relocalisation et la réindustrialisation du pays ; un patriotisme qui nous rassemble autour de la nation laïque et citoyenne ; une écologie populaire, qui n’oppose pas la fin du monde et la fin du mois, par une politique assurant l’indépendance énergétique et par une politique agricole et foncière permettant d’assurer la sécurité  alimentaire ; la souveraineté populaire et nationale comme lieu d’exercice des choix démocratiques face à une Union européenne technocratique dans ses choix internes et sous influence américaine dans les enjeux internationaux ; une École qui permette l’émancipation et l’instruction de tous.
 
Nous voulons contribuer à la reconstruction de la gauche de demain. Nous mesurons l’âpreté de cette tâche. Elle suppose de s’inscrire dans le temps long et d’être capable de penser au-delà des seules présidentielle et législatives.
 
C’est pourquoi le Mouvement Républicain et Citoyen fait le choix de s’inscrire dans une nouvelle offre politique au sein de la Fédération de la Gauche républicaine, qui se constitue avec tous les mouvements qui ont soutenu Arnaud Montebourg à la présidentielle.
 
Pour l’élection présidentielle des 10 et 24 avril prochains, le MRC, après avoir examiné les projets des différents candidats, considère que le programme et la campagne de Fabien Roussel montrent que sa candidature est la plus en convergence avec le projet du MRC et n’est pas celle de l’identité d’un parti, mais aspire à un rassemblement dans lequel la gauche républicaine peut prendre place.
 
Le Mouvement Républicain et Citoyen décide donc d’apporter son soutien à Fabien Roussel.
Arnaud Montebourg a annoncé son retrait de la course présidentielle. En homme libre, il a constaté que les conditions n’étaient pas aujourd’hui réunies pour poursuivre sa candidature.

Le Mouvement Républicain et Citoyen comprend la décision d’Arnaud Montebourg et le remercie chaleureusement d’avoir porté le projet pour fédérer le bloc populaire. Le MRC regrette qu’Arnaud Montebourg n’ait pas été en situation d’ouvrir une alternative républicaine et populaire pourtant nécessaire pour sortir la France de l’ornière et que les candidats de gauche préfèrent la multiplication des candidatures à un rassemblement autour d’un projet républicain et social.

Face aux distorsions de l’Histoire et aux mensonges présentés par l’extrême-droite, mais aussi face à la destruction des services publics et aux inégalités qu’engendrent la politique conduite par le gouvernement, notre responsabilité est en effet immense.

Le projet politique porté par la candidature d’Arnaud Montebourg correspond aux aspirations des couches populaires et des classes moyennes. C’est en défendant le made in France, la relocalisation de notre industrie, l’autorité de l’État et une République laïque et sociale forte que la gauche pourra de nouveau convaincre les citoyens et gouverner le pays.

En l’état, aucun candidat à la présidentielle ne porte un tel projet politique et n’est en situation d’incarner une gauche fidèle au monde du travail et qui aime la France, seule perspective de reconstruction de la gauche.

Le MRC poursuit son engagement pour bâtir une maison commune de la gauche républicaine avec toutes les forces qui se sont unies dans la Fédération autour d’Arnaud Montebourg pour permettre le rassemblement de ceux qui ont à cœur la justice sociale, la République universaliste et une France puissante.
1 2 3 4 5 » ... 229
Abonnez-vous à la newsletter


Président du MRC
Ancien député du Val-de-Marne, maire du Kremlin-Bicêtre
Président du MRC