Le Mouvement Républicain et Citoyen

I Publié le Lundi 1 Février 2021 par Mouvement Républicain et Citoyen


A télécharger au format pdf en bas de page.


Bulletin de don 2021
2_don_2021.pdf 2-DON 2021.pdf  (346.08 Ko)

Le Mouvement Républicain et Citoyen

I Publié le Vendredi 29 Janvier 2021 par Mouvement Républicain et Citoyen


A télécharger au format .pdf en bas de page.


Article n°1221

Le Mouvement Républicain et Citoyen

I Publié le Vendredi 1 Mai 2020 par Mouvement Républicain et Citoyen


Billet de Jean-Luc Laurent, président du MRC, le 1er mai 2020


1er mai 2020 : confinés mais toujours mobilisés !
En raison de la pandémie, ce 1er mai 2020, nous ne pourrons pas nous retrouver dans les cortèges pour manifester et soutenir les revendications du monde du travail à l'occasion de la journée internationale des travailleurs.

Nous sommes confinés mais toujours mobilisés. Car la crise sanitaire se double d'une crise économique et sociale, et révèle les dégâts de la mondialisation que nous subissons : chômage de masse, précarité et inégalités sociales, perte de pouvoir d'achat et salaires en berne, remise en cause du droit du travail, délocalisation de notre industrie qui ne compte plus que trois millions de salariés, contre le double lorsque le mouvement de désindustrialisation a été enclenché au profit des pays à bas coûts dans les années 80.

Tirer les leçons de cette crise qui montre notre dépendance, c'est reconquérir notre souveraineté, c'est agir pour la revalorisation du travail et en particulier pour les métiers invisibles hier qui sont aujourd'hui en première ligne en prenant souvent des risques pour leur santé et qui ont permis à notre pays de ne pas s'écrouler. C'est aussi rebâtir notre système de santé et l'hôpital public qui subissent depuis des années les politiques d'austérité européennes et le pacte de stabilité. Notre système de santé a failli s'effondrer. Il a tenu grâce à la mobilisation des soignants et à leur conscience professionnelle, à notre mobilisation à tous en respectant le confinement. La fermeture de lits et l'insuffisance de moyens en personnels subies ces dernières années — j'en sais quelque chose avec l'hôpital Bicêtre — ont mis notre système de santé en extrême tension. Un plan pour l'hôpital public (avec recrutements et revalorisation salariale, ouverture de lits, investissements, et réforme de la T2A) et pour les services d'urgences est plus que jamais une nécessité absolue.

Évidemment la relocalisation de nos industries et une nouvelle politique industrielle, la défense de notre agriculture, la reconstruction de notre indépendance économique, énergétique, scientifique, et la lutte contre le changement climatique et les gaz à effet de serre seront les priorités qui devront faire l'objet d'une planification pour redresser la France.

La crise économique et sociale qui va se poursuivre après le déconfinement nécessitera une politique active de solidarité nationale, le soutien à la consommation et au pouvoir d'achat par une politique économique de la demande et la monétisation de la dette par la Banque Centrale Européenne. C'est un changement radical qui doit s'opérer pour que le jour d'après ne soit pas le recommencement du jour d'avant !

Localement, nous aurons aussi à inventer de nouvelles solidarités. C'est ce à quoi nous réfléchissons avec les Ateliers Kremlinois.

Les politiques d'austérité pour faire payer la sortie de crise aux salariés et au monde du travail qu'on entend déjà, et la dégradation des conditions de travail et de vie qui se mettent déjà en place avec les ordonnances prises pour l'urgence sanitaire appellent notre vigilance et notre mobilisation en ce 1er mai 2020 qui reste, malgré le confinement, la fête du travail et des travailleurs.

Le Mouvement Républicain et Citoyen

I Publié le Dimanche 10 Novembre 2019 par Mouvement Républicain et Citoyen


La Gauche Républicaine et Socialiste (GRS) dénonce tous les racismes, et notamment ceux qui prennent pour prétexte la religion. Elle condamne fermement l’attitude de l’élu d’extrême droite qui s’en est pris à une mère, devant son enfant, alors qu’elle n’avait enfreint aucune loi ni règlement.Le dénigrement, la discrimination et l’hostilité à l’encontre de nos compatriotes de confession musulmane en cours dans certains milieux, partis et médias sont intolérables.

La République française doit s’y opposer de toutes ses forces, en faisant vivre ses principes de Liberté, d’Égalité et de Fraternité. Elle doit aussi poursuivre sans relâche et punir avec la plus extrême sévérité les criminels qui attentent à la liberté de culte et à la vie des croyants, comme cela s’est produit à Bayonne le 28 octobre dernier.

Des intellectuels progressistes, des formations politiques et des organisations de défense des Droits de l’Homme ont voulu alerter l’opinion sur le grave danger que courrait notre pays en s’abandonnant de nouveau, malgré les enseignements de l’Histoire, au poison des guerres de religion. Nous partageons leur indignation et nous leur témoignons notre fidèle amitié.

Mais la GRS ne peut s’associer à l’appel rédigé en vue de la manifestation organisée le 10 novembre prochain. Des formulations avec lesquelles nous sommes en profond désaccord y donnent à croire que la critique d’une religion serait assimilable, en tant que telle, à du racisme. Nous ne pensons pas, en particulier, que soient « liberticides » les lois de 2004 sur l’interdiction du port de signes religieux ostensibles à l’école ; et de 2010 sur l’interdiction de se couvrir le visage dans l’espace public.

Comme l’écrasante majorité des Français, la GRS soutient ces lois. Elle relève enfin que parmi ceux qui manifesteront dimanche, certaines personnalités et organisations portent un programme de régression de la laïcité, visant à instaurer une primauté de la foi sur la loi et un statut de la femme incompatibles avec les valeurs de notre République.

Militante pour une République en actes, émancipatrice partout et pour toutes et tous, la GRS appelle la gauche et les républicains sincères à mener le double combat qu’impose la situation :

• Contre toutes les tentatives d’imposer à la République des statuts particuliers bafouant ses principes, dont l’islam politique est l’une des indiscutables manifestations,

• Pour le respect dû à chacune et chacun d’entre nous, quelle que soit son origine, son genre, son orientation sexuelle, ses opinions ou sa religion.

Actualités

I Publié le Mardi 29 Octobre 2019 par Mouvement Républicain et Citoyen


Communiqué de Jean-Luc Laurent, président du MRC, le 26 octobre 2019


Je soutiens le mouvement national des hôpitaux publics et services d’urgence confrontés à des suppressions d’emplois, aux fermetures de lits d’hospitalisation et le comble : lorsque des emplois sont ouverts, ils ne sont pas pourvus !
Depuis le printemps dernier, les services d’urgences sonnent l’alarme comme à l’hôpital Bicêtre et ne sont pas entendus. Les annonces du gouvernement ne sont que des rustines. De nouvelles restrictions budgétaires sont prévues avec le projet de loi de financement de la sécurité sociale en cours d’examen au parlement.
Ancien président de la commission de surveillance des Hôpitaux Universitaires Paris Sud de l’APHP, et Conseiller municipal du Kremlin-Bicêtre, j’alerte depuis des années sur la dégradation des moyens de fonctionnement de l’hôpital public et des services d’urgences, et sur la dégradation des conditions de travail des personnels hospitaliers. Des recrutements sont nécessaires et les salaires doivent être revalorisés. Cette politique de réduction de la dépense publique et des services publics est devenue totalement insupportable et met en cause la capacité des hôpitaux publics à mener à bien leur mission de soins et de la conduire en sécurité.
Je suis solidaire des personnels des services d’urgence rassemblés dans le collectif Inter urgences. Connaissant tout particulièrement l’hôpital Bicêtre et son service d’urgence, je connais les difficultés pour assurer un accueil de qualité des patients et je leur adresse à nouveau mon soutien.
Je signe naturellement cette pétition adressée avec la lettre ouverte au Président de la République. Je vous appelle à la signer en cliquant ici.
1 2 3 4 5 » ... 227
Abonnez-vous à la newsletter




Président du MRC
Ancien député du Val-de-Marne
Président du MRC




Suivez le MRC sur Facebook