Mercredi 18 Février 2015

Passage en force de la loi Macron : l’orientation libérale du gouvernement en question




Manuel Valls a décidé, le mardi 17 février 2015, d’avoir recours à l’article 49-3 de notre constitution permettant de faire adopter le projet de loi « pour la croissance et l’activité » porté par le Ministre de l’économie Emmanuel Macron.
 
L’usage de cette procédure est le symbole d’une majorité parlementaire qui se questionne et se déchire.
Il nous interroge aussi sur la nécessité de la suppression de cette procédure remettant en cause la légitimité des représentants du peuple.
 
Cette loi se donnait pour objectif d’agir sur tous les leviers pour favoriser la relance de la croissance, de l’investissement et de l’emploi.
Elle n'est qu’un projet fourre-tout mêlant dérégulation et remise en cause du modèle social français. Elle n’avait pour but que de donner des gages à Bruxelles et servir son idéologie libérale.
 
Les jeunes du MRC saluent le travail réalisé par les parlementaires du MRC. Nous ne souhaitons pas une alliance contre-nature lors du vote de la motion de censure déposée par l’opposition. Pour autant, nous nous inquiétons des choix économiques et politiques pris par le gouvernement.


MRC - Union Régionale Lorraine
Email : mrc.lorraine@gmail.com