Actualités
Publié le Mercredi 25 Mai 2016 par

Saccages de permanences : des agissements inacceptables en démocratie



Par Jean-Luc Laurent, président du MRC et député du Val-de-Marne, lundi 23 mai 2016.


Depuis quelques semaines, de nombreux locaux, appartenant à des partis politiques ou à des députés, sont vandalisés, dégradés voire saccagés. La cible est en général le Parti Socialiste, le motif avoué : souvent l’opposition à la loi travail.

Opposé au projet de loi de travail, privé de mon vote de parlementaire et privé même de l’examen du texte, je condamne ces agissements inacceptables en démocratie.

Tous les désaccords sont possibles, mais ni la violence physique, ni les dégradations ne sont acceptables. La facilité qui consiste à prendre pour cibles les partis politiques et les élus relève de la démagogie. Cette politique de la casse ne précipitera l’avènement ni d’une « vraie » gauche ni d’une « vraie » démocratie que certains espèrent.

La France est en crise profonde mais ni le militantisme ni les convictions ne justifient la violence. Celle-ci disqualifie ses auteurs et leurs luttes.

Lu 462 fois

Jean-Luc Laurent
Président du Mouvement Républicain et Citoyen. En savoir plus sur cet auteur

Abonnez-vous à la newsletter




Président du MRC
Ancien député du Val-de-Marne
Président du MRC



Parlementaires du MRC
Député du Nord
Sénatrice du Pas-de-Calais


Suivez le MRC sur Facebook