Actualités
Publié le Jeudi 1 Juin 2023 par Mouvement Républicain et Citoyen

Latécoère : le double discours gouvernemental sur la réindustrialisation


Mots-clés : industrie, latecoere


Nous avions évoqué le cas de cette entreprise en février dernier comme un exemple concret de la réelle volonté de réindustrialiser notre pays par le gouvernement d'Emmanuel Macron.

Il est urgent de structurer une filière aérostructure en Europe ou à tout le moins en France afin de donner
non seulement une visibilité industrielle de ce secteur, mais également de préserver emploi et compétences comme axe stratégique de la nécessaire réindustrialisation.

Latécoère était donc un exercice pratique de convergence entre discours politique et actions opérationnelles à mener.

En lieu et place de défendre notre industrie, le gouvernement a choisi d'apporter un soutien aux propriétaires de Latécoère, le fonds d'investissement Searchlight Capital Partners immatriculée aux îles Caïmans.

Qu'a donc annoncé le Comité Interministériel de Restructuration Industrielle (CIRI) ?
• L’effacement de 60 % des prêts garantis par l'État (PGE) soit 128 M€,
• L’effacement de l’intégralité des 55 M€ d'emprunts contractés par la BEI,
• Le remboursement des 90 M€ de PGE restants repoussés à 2027,
• Le maintien du plan industriel proposé par LATECOERE en février dernier soit la suppression en France de 150 emplois dans l’aérostructure.

On peut comprendre qu’une politique volontariste en matière industrielle puisse passer par des aménagements financiers favorables à l’entreprise mais a minima ces aménagements ont l’obligation de s’effectuer dans le cadre d’une politique stratégique industrielle claire et en vue d’améliorer emploi et activité économique de l’entité aidée.

En ce qui concerne Latécoère, sous actionnariat du fonds d’investissement, les résultats et les intentions auraient dû alerter le gouvernement :
• Effectif France de Latécoère passant de 2360 salariés en 2016 à 1385 en 2022 sans compter les 150 emplois prévus en 2023.
• Vente du site historique pour réaliser une opération immobilière de plus de 25 M€, achat avec aides publiques pour le site de Montredon (Toulouse) pour construire « l’Usine du Futur », mais revendre ensuite à un pool bancaire pour 21 M€,
• En parallèle d’avoir récupéré une large trésorerie par la vente des actifs immobiliers et surtout l’octroi de 208 millions d’€ de PGE, Latécoère achète dans le même temps pour 180 M€ des entreprises américaines et canadiennes.

Perte d’emplois, financement public de soutien à cette entreprise pour racheter des entreprises étrangères et délocaliser l’emploi vers ces dernières, ce scandale montre l’incapacité du gouvernement à mettre en place une politique industrielle de long terme et de jouer son rôle d’État stratège dans un des secteurs essentiels de notre économie.

Télécharger le communiqué du MRC Haute-Garonne, février 2023 :

Lu 429 fois


Abonnez-vous à la newsletter


Président du MRC
Maire du Kremlin-Bicêtre
Président du MRC