Actualités
Publié le Lundi 5 Juin 2023 par Mouvement Républicain et Citoyen

Juin 2023 : face à la macronie, mobilisons-nous pour les retraites, pour un meilleur fonctionnement démocratique, pour la République sociale !


Mots-clés : 49.3, retraites


Le 8 juin 2023 est devenu un point majeur de fixation de l’actualité démocratique et sociale car il offre l’opportunité à tous ceux qui s’opposent à la contre-réforme des retraites de reprendre l’initiative sur le plan parlementaire et en terme de mobilisation sociale.

Le 8 juin sera en effet débattu à l'Assemblée nationale un texte du groupe parlementaire Libertés, indépendants, outre-mer et territoires (Liot) dont l’objectif est de rétablir l'âge légal de départ à la retraite à 62 ans.

L’intersyndicale a, en ce qui la concerne, choisi de placer la 14e journée de mobilisation unitaire le 6 juin, deux jours avant la discussion parlementaire, sans occulter les initiatives syndicales pour des rassemblements le 8 juin.

Confronté à ces enjeux, et au risque d’être en difficulté à l’Assemblée en plus d’être toujours contesté par la mobilisation populaire, le gouvernement a cherché à brouiller les cartes et les responsabilités.

Élisabeth Borne s’autorise à considérer la proposition de loi rétablissant l’âge légal à 62 ans comme "inconstitutionnelle" ; il ne revient pourtant pas à la Première ministre de juger de la constitutionnalité d'une proposition de loi parlementaire : c’est le Conseil constitutionnel qui exerce le contrôle de constitutionnalité des lois.

Tandis que le groupe Liot veut, par son initiative législative, "offrir une porte de sortie à cette crise démocratique", la Première ministre considère aussi cette proposition comme "un manque de respect vis-à-vis des Français" : de tels propos, totalement décalés, apparaissent comme une vaine tentative de reporter sur d’autres la propre image que porte le gouvernement à cause de sa manière de faire. Pour rappel, après un débat contraint, le report de l’âge légal de la retraite à 64 ans n'a pas été voté en séance plénière à l'Assemblée nationale, le gouvernement est passé en force par le 49.3, les syndicats unanimes dans leur opposition n'ont pas eu l'occasion de voir débattre des propositions qu'ils ont mises sur la table.

Maintenant, puisque la proposition Liot – suite aux débats en commission des Affaires sociales où ont agi ceux qui voulaient dépouiller le texte de sa portée – serait à ce stade présentée sans l'article qui abrogeait le recul de l'âge à 64 ans, des députés vont être de ce fait conduits à devoir porter des amendements pour réintroduire en séance l’âge légal à 62 ans.

Le gouvernement et ses soutiens s’enferrent dans une posture de pompiers-pyromanes dont les conséquences plongent les Français dans une situation de défiance rarement connue. Pourtant, nos concitoyens s’affirment avec constance très majoritairement opposés à cette réforme des retraites, et après des mois de mobilisation, continuent à s’engager. Dans ce contexte, se mobiliser pour défendre et rétablir un meilleur fonctionnement démocratique est une nécessité qui s’ajoute à celles de la mobilisation sociale.

Le Mouvement Républicain et Citoyen (MRC) a toujours soutenu l’intersyndicale ainsi que les différentes mobilisations depuis le début du mouvement et appelle ses militants, ses sympathisants, les Français attachés à la République sociale, à participer à la mobilisation et aux cortèges à l’initiative de l’intersyndicale en France, le 6 juin prochain.

Paul RÜMLER, Secrétaire national à la Communication
Serge MAUPOUET, Secrétaire national aux Solidarités, en concertation avec le Groupe de Travail du MRC aux Solidarités

Lu 714 fois




Abonnez-vous à la newsletter

Voiture rouge à un feu
Thierry Cotelle
Président du MRC
Conseiller régional d'Occitanie