Affaire Benalla: plus que la faute d'un homme, la découverte d'un système.


Communiqué de Christian Hutin, vice-président du MRC, le 24 juillet 2018


Depuis une semaine maintenant, l’actualité française est marquée par « l’affaire Benalla » qui, au fil des heures et des jours, de fait divers est devenue une crise politique et institutionnelle au gré des révélations des média. Ces révélations, choquantes éclairent d'un jour particulier ce qu'il faut bien appeler "l'exercice solitaire du pouvoir".

Attribution d'accréditation de haut niveau à l'Assemblée nationale, logement de fonction, voiture de police entièrement équipée, promotion "rapide" de Brigadier-chef à Lieutenant-colonel dans la réserve de gendarmerie, volonté de l'Elysée de faire de Monsieur Benalla un sous-préfet, volonté de créer une service de sécurité ne dépendant que du chef de l'Etat et doté de pouvoirs très étendus...Nous ne sommes plus confrontés à l'erreur d'un homme, mais à la découverte d'un système.

Dans le même temps, l’Assemblée nationale est censée examiner un projet de révision constitutionnelle du gouvernement dont l'objectif est d'affaiblir encore un peu plus le rôle du Parlement.

Je me félicite de l'arrêt des travaux. Nous ne pouvions pas poursuivre comme « si de rien n’était ». Le silence de l'exécutif, du Président de la République comme du Premier ministre renforce incontestablement la crise politique à laquelle nous sommes désormais confrontés.

A ce stade, la seule avancée obtenue est de doter la commission des Lois des compétences d'une commission d'enquête parlementaire à l'initiative du groupe Nouvelle gauche. Cette dernière a finalement été constituée, sur la base de la proposition formulée par notre groupe visant à utiliser les dispositions spécifiques de l’article 5 ter de l’ordonnance 58-1100 du 17 novembre 1958, ce qui a permis d’accélérer le processus. Toute la vérité doit maintenant être faite. Ayant présidé la commission d'enquête sur l'affaire Lactalis, je mesure pleinement l'ampleur du travail qui attend mes collègues. C'est également l'illustration de la nécessité d'en renforcer les pouvoirs.

Plus rien ne sera pareil dans le cours du mandat présidentiel. La confiance avec les Français est très largement entamée et les restes du Nouveau monde s'effondrent sous les coups d'une affaire sordide et indigne. C'est un tournant également pour le parti majoritaire qui recycle des méthodes qu'il prétendait dénoncer par ailleurs.

Les coups portés au prestige de la fonction présidentielle, à l'autorité de l'Etat, à la confiance des citoyens dans leurs représentants seront difficiles à effacer.


Abonnez-vous à la newsletter


Les parlementaires du MRC
Ancien député du Val-de-Marne
Président du MRC
Député du Nord
Vice-président du MRC
Sénatrice du Pas-de-Calais



Suivez le MRC sur Facebook

Suivez le MRC sur Twitter

Suivez le MRC sur Google+

Faites connaître le MRC