Syrie : La France doit prendre une initiative de fermeté et d'apaisement.


Communiqué de Ladislas Polski, secrétaire national en charge des relations internationales, le 14 avril 2018


L'émotion légitime suscitée par l'attaque chimique présumée à Douma en Syrie a donc entraîné la décision de frappes aériennes à l'encontre de la Syrie, menées la nuit dernière par les États-Unis, le Royaume-Uni et la France.

Cette décision a provoqué une réaction ferme de la Russie: les frappes interviennent en contradiction du droit international fixé par l'Organisation des Nations Unies, qui n'autorise le recours à la force que dans trois cas de figure: résolution du Conseil de sécurité, demande d'intervention par l'État concerné, légitime défense.

La France doit faire entendre sa voix singulière de fermeté et d'apaisement, et prendre en urgence une nouvelle initiative en direction du gouvernement russe pour qu'un consensus soit trouvé dans le cadre de la légalité internationale afin d'éviter un engrenage guerrier.

Les Nations doivent avoir comme objectifs communs prioritaires d'empêcher les massacres de population civiles et de lutter  efficacement contre Daesh, foyer du terrorisme islamiste qu'il faut vaincre définitivement.

Abonnez-vous à la newsletter



Suivez le MRC sur Facebook