Actualités
Publié le Mardi 5 Avril 2016 par

Verrouillage de la présidentielle: on vaut mieux que ça



Communiqué de Jean-Luc Laurent, président du MRC et député du Val-de-Marne, mardi 5 avril 2016.


Comme au mois de décembre, les deux députés du Mouvement Républicain et Citoyen voteront contre les deux propositions de loi relatives aux règles de la présidentielle. Ne pouvant assumer un relèvement du plafond à 1000 signatures, le gouvernement et les grands partis s’entendent pour compliquer la vie des perturbateurs : collecte des 500 parrainages plus difficile, recul de l’égalité de temps de parole…

Contrairement à décembre, où ces deux textes avaient été votés en catimini, cette tentative de verrouillage est aujourd’hui sous les feux des projecteurs avec une mobilisation de nombreux citoyens pour la dénoncer et la contester. C’est une excellente nouvelle. A l’approche d’une présidentielle, que nous promet-on ? Soit une répétition de 2012 (Hollande contre Sarkozy sous l’arbitrage de Le Pen) soit un escamotage du débat (avec une entente centre gauche-centre droite qui piloterait la soumission totale de la France à Bruxelles-Berlin). Comme le disent d’autres manifestants, on vaut mieux que ça.

Le vote d’aujourd’hui est fondamental puisque pour adopter définitivement la proposition de loi organique il faut une majorité absolue des députés. Chaque voix va compter. Nous invitons chaque citoyen à contacter son député pour empêcher ce hold-up démocratique.

Le candidat du MRC à l’élection présidentielle, Bastien Faudot, a placé la dérive post-démocratique au cœur de sa campagne. Avec cette manœuvre in extremis, les grands partis démontrent la justesse de cette analyse.

Lu 961 fois

Jean-Luc Laurent
Président du Mouvement Républicain et Citoyen, député du Val-de-Marne. En savoir plus sur cet auteur

Abonnez-vous à la newsletter


Président du MRC
Ancien député du Val-de-Marne
Président du MRC



Parlementaire du MRC
Député du Nord
Vice-président du MRC




Suivez le MRC sur Facebook

Suivez le MRC sur Twitter

Suivez le MRC sur Google+

Faites connaître le MRC