Actualités
Publié le Lundi 7 Juillet 2014 par

Meurtre d'une institutrice, la consternation, l'effroi...et quelques questions


Mots-clés : sécurité, école

Par Claude Nicolet, Secrétaire national du MRC en charge de la Citoyenneté et de la Laïcité, lundi 7 juillet 2014.


Le MRC tient tout d'abord à assurer toute la famille de Madame Fabienne Terral-Calmès de son entière solidarité et de sa proximité dans l'épreuve terrible qui vient de la frapper. Nous pensons en particulier à ses deux filles ainsi qu'à son époux. Nos pensées vont également en direction de ses collègues de l'école Edouard Herriot à Albi. Le meurtre d'une institutrice, dans son école, dans sa classe, devant ses élèves ne peut que soulever notre effroi et notre consternation.

L'école et ses fonctionnaires, dévoués au bien public, sont l'un des piliers de la République. Nous savons tous que les conditions de travail des enseignants sont de plus en plus difficiles et que la considération et le prestige dont ils devraient être l'objet, ne sont plus à l'ordre du jour. L'école devient le réceptacle de tous les dysfonctionnements de notre société malade.

L'enquête en cours déterminera les conditions de cette tragédie. Mais on doit également s'interroger sur l'état de la psychiatrie dans notre pays. Si des situations imprévisibles peuvent toujours avoir lieu, l'auteur du meurtre semble avoir un lourd passé psychiatrique. La psychiatrie française bénéficie t-elle des moyens nécessaires pour faire face à une situation sanitaire qui semble se dégrader? Sécurité et santé publiques sont ici intimement liées.

Incontestablement ce meurte pose aussi ces questions.

Lu 574 fois

Claude Nicolet
Secrétaire national à la Citoyenneté et à la laïcité. En savoir plus sur cet auteur

Abonnez-vous à la newsletter


Président du MRC
Ancien député du Val-de-Marne
Président du MRC



Parlementaires du MRC
Député du Nord
Vice-président du MRC
Sénatrice du Pas-de-Calais




Suivez le MRC sur Facebook

Suivez le MRC sur Twitter

Suivez le MRC sur Google+

Faites connaître le MRC