Actualités
Publié le Vendredi 2 Mai 2014 par Mouvement Républicain et Citoyen

Européennes: le MRC (chevénementiste) ne présentera pas de candidats et appelle au boycott



Dépêche AFP, vendredi 2 mai 2014.


Européennes: le MRC (chevénementiste) ne présentera pas de candidats et appelle au boycott
Le Mouvement Républicain et Citoyen (MRC, chevènementiste) a annoncé vendredi dans un communiqué qu'il ne présenterait pas de candidats aux élections européennes du 25 mai et appelé les électeurs à boycotter le scrutin.
"Cette élection dérisoire se fera sans nous", titre le communiqué signé de Jean-Luc Laurent, président du MRC et député du Val-de-Marne.

"Tous les cinq ans revient ce scrutin dérisoire pour l'élection des députés français au Parlement européen. Tous les cinq ans revient la même campagne de communication pour +vendre+ aux citoyens ce Parlement sans peuple", raille le MRC.

"Cette année, ajoute-t-il, c'est le simulacre de débat européen entre les eurocrates interchangeables (Martin) Schulz et (Jean-Claude) Juncker qui doit déplacer les foules". Martin Schulz est le candidat du Parti Socialiste Européen (PSE, réunissant les PS et partis sociaux-démocrates européens) à la présidence de la Commission européenne et Jean-Claude Juncker, celui du Parti Populaire Européen (PPE, conservateurs).

"En France, cette élection est devenue totalement incompréhensible depuis la suppression de la circonscription unique nationale en 2004 au profit d'inter-régions ne correspondant à rien", accuse encore Jean-Luc Laurent. "Notre appel au boycott est un +non+ républicain de résistance", poursuit-il.

"Le MRC a deux convictions: il est impératif de réorienter radicalement la construction européenne mais cela ne se passera pas au Parlement européen. Le passage d'un euro monnaie unique à un euro monnaie commune ne se fera pas au Parlement mais au Conseil", relève le communiqué, avant de souligner que "c'est la responsabilité du président de la République de comprendre la crise de la construction européenne et de proposer des solutions à la hauteur des enjeux".

"Le fédéralisme européen est mort comme idée, il survit malheureusement dans des institutions, coercitive comme la monnaie unique ou dérisoire comme le Parlement européen", fustige aussi le MRC.

Le MRC a trois députés à l'Assemblée nationale.

Lu 870 fois


Abonnez-vous à la newsletter


Président du MRC
Ancien député du Val-de-Marne
Président du MRC



Parlementaires du MRC
Député du Nord
Vice-président du MRC
Sénatrice du Pas-de-Calais




Suivez le MRC sur Facebook

Suivez le MRC sur Twitter

Suivez le MRC sur Google+

Faites connaître le MRC