Actualités
Publié le Samedi 21 Février 2015 par

Collectivité unique de Corse: une adoption en catimini



Communiqué de Jean-Luc Laurent, président du MRC et député du Val-de-Marne, samedi 21 février 2015.


Le gouvernement a sorti la nuit dernière en catimini plusieurs amendements qu'il a fait adopter pour créer une collectivité unique de Corse.

J'ai voté contre ces amendements qui réintroduisent ce que les citoyens avaient nettement repoussé lors du référendum local organisé en 2003.

Le statut de collectivité unique n'est souhaitable nulle part sur le territoire national et encore moins dans des régions comme la Bretagne, l'Alsace et la Corse.

Au moment de faire ses petits arrangements, le gouvernement et le législateur devraient mesurer leurs responsabilités pour les décennies qui viennent. Alors que la France et la République doivent être préservées pour promouvoir la citoyenneté partout et pour tous, il ne faut pas organiser le recul de l'Etat, de son autorité et la constitution de futures baronnies. La collectivité unique est le meilleur carburant pour alimenter les revendications autonomistes.

La décentralisation depuis 30 ans a consisté à éviter la constitution de pouvoirs locaux, en répartissant les responsabilités entre les trois niveaux de collectivités territoriales. Au nom de la critique du "mille-feuilles", le mouvement actuel de concentration change profondément la nature de la décentralisation que ce soit dans les métropoles qui concentrent les compétences départementales et régionales ou avec des projets de collectivité unique.

Lu 1386 fois

Jean-Luc Laurent
Président du Mouvement Républicain et Citoyen, député du Val-de-Marne. En savoir plus sur cet auteur

Abonnez-vous à la newsletter


Président du MRC
Ancien député du Val-de-Marne
Président du MRC



Parlementaires du MRC
Député du Nord
Vice-président du MRC
Sénatrice du Pas-de-Calais




Suivez le MRC sur Facebook

Suivez le MRC sur Twitter

Suivez le MRC sur Google+

Faites connaître le MRC