Le Mouvement Républicain et Citoyen

I Publié le Dimanche 28 Octobre 2018 par Mouvement Républicain et Citoyen


Billet de Jean-Luc Laurent, Président du MRC


Il se passe quelque chose à gauche !

Lors de la conférence de presse organisée avec Emmanuel Maurel, Marie-Noëlle Lienemann, Bastien Faudot et Catherine Coutard, je suis intervenu sur les décisions du conseil national du MRC s’engageant dans un double processus : création d’une force politique nouvelle qui sera la Maison de la gauche républicaine et convergence pour les élections européennes avec la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon.

Le MRC ne disparaît pas. Ses adhérents seront consultés et appelés à décider sur ce processus au congrès des 1er et 2 décembre prochain puis au congrès fondateur de la nouvelle force politique et au congrès ordinaire de 2020.
Le MRC n’est pas dans l’A.P.R.E.S. qui est la structure créée pour les socialistes qui quittent le PS avec Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann.

C’est au congrès fondateur de la nouvelle force politique en 2019 que nous choisirons ensemble avec les citoyens intéressés par cette démarche et les militants : le nom, la déclaration de principe, le mode de fonctionnement et les statuts, le texte fondateur de nos orientations. Dans cette période de décomposition politique, il est heureux qu’il se passe quelque chose à gauche !

Vous pouvez retrouver mon intervention ainsi que celles
de Catherine Coutard, Bastien Faudot et Emmanuel Maurel.
 

Actualités

I Publié le Jeudi 25 Octobre 2018 par Mouvement Républicain et Citoyen


Billet de Bastien Faudot, porte parole du MRC


Êtes-vous plutôt pour Bruxelles ou plutôt pour Salvini ?" dilemme qui, réduit ainsi, donne la mesure du piège dans lequel nous voici précipités.

Le Parti socialiste, et singulièrement François Hollande, sont les principaux responsables de la situation dans laquelle nous nous trouvons. En refusant d'assumer en 2012 la confrontation nécessaire avec la Commission européenne et Angela Merkel, en abandonnant le peuple grec au chantage de la Troïka, les sociaux démocrates français ont manqué le rendez-vous avec l'histoire. Au nom de leur "foi en l'Europe", ils ont refusé d'honorer le mandat qu'ils ont reçu du peuple. Voilà la faute originelle du quinquennat Hollande.

Non contents d'avoir laissé le terrain libre à Salvini et à tous les sous-produits du fascisme, ce sont les mêmes qui osent jouer aujourd'hui la partition de l'indignation : "vous n'allez tout de même pas soutenir le gouvernement italien ?".
A cette question intimidante, il y a une réponse simple : nous ne soutenons pas le gouvernement italien, mais le peuple italien qui veut être libre et qui veut décider de son avenir.

Et la seule façon de lutter de façon décisive contre la faillite de l'Europe libérale d'une part, et simultanément contre les monstres qu'elle engendre (Salvini-Orban-Le Pen & co), c'est qu'une gauche , républicaine, souverainiste et sociale offre enfin une perspective aux gens modestes, à qui elle a juré fidélité.

"Souverainiste", le mot est lâché. Les âmes fébriles pousseront des cris d'orfraie : "Ouh le vilain mot !". Ils tenteront une fois encore (une fois de plus), de nous faire passer pour d'affreux nationalistes ou de dangereux populistes.
Hier le roi, aujourd'hui le capital. La cause de la souveraineté populaire que nous entendons défendre vigoureusement contre l'emprise du marché, c'est celle que nous avons hérité des Sans-culottes. C'est le combat majuscule qui nous attend.
 


Actualités

I Publié le Jeudi 18 Octobre 2018 par Mouvement Républicain et Citoyen


Billet de Jean-Luc Laurent
Président du MRC


Le nouveau gouvernement de la startup Macron ne valait pas le coup d’attendre deux semaines !
Aucune surprise. Le Président de la République a échoué dans sa tentative de faire un casting. Personne n’a envie manifestement de rejoindre le bateau «En Même Temps » qui prend l’eau de toutes parts en faisant une politique faible avec les riches et dure avec les pauvres.
On retrouve donc des technocrates, des directeurs généraux, de ressources humaines et de communication qui se retrouvent avec les amis du président pour mettre en œuvre cette politique qui défait la France et son pacte social. Le nouveau gouvernement va poursuivre la même politique qui est au service de la mondialisation libérale. Face à cette politique, il y a urgence à bâtir une alternative et reconstruire la gauche.
C’est à cette tâche que le MRC entend s’employer !

Actualités

I Publié le Mercredi 17 Octobre 2018 par Mouvement Républicain et Citoyen


Billet de Jean-Luc Laurent
Président du MRC


Non à la privatisation d'Aéroport de Paris !
La privatisation des Aéroports De Paris (ADP) a été votée à l’assemblée nationale.

La privatisation des aéroports a été engagée durant le quinquennat précédent. J’ai combattu ces privatisations des aéroports de Toulouse et Nice décidées par la loi Macron. Aujourd’hui c’est au tour d’ADP !

C’est une décision scandaleuse d’abord au regard de l’intérêt national et de l’intérêt stratégique de la France qui sont bafoués. C’est ensuite une amputation des outils d’une politique d’aménagement du territoire et de notre économie dont l’Etat à la charge. C’est enfin une erreur financière. Le gouvernement vend une partie du patrimoine des français qui verse des dividendes importants chaque année venant alimenter le budget budget de l’Etat. C’est à l’évidence une décision idéologique au service de la mondialisation libérale que les républicains attachés à la souveraineté de la France doivent combattre !

Actualités

I Publié le Mardi 16 Octobre 2018 par Mouvement Républicain et Citoyen


Communiqué de Bastien Faudot, porte parole du MRC


Pourquoi les perquisitions visant la France Insoumise et Jean-Luc Mélenchon posent un problème spécifique alors que le Modem et le Front National ont également fait l'objet de perquisitions ?
 

Parce que les perquisitions de ce matin nous montrent qu'en matière de procédure judiciaire visant des formations et personnalités politiques il existe un inquiétant principe de "deux poids, deux mesures."


D'un côté, les perquisitions menées au siège du Front National en février 2017 et du Modem en octobre 2017, ont été effectuées dans le cadre d'informations judiciaires, c'est à dire sous la responsabilité d'un juge d'instruction, qui agit indépendamment du ministère de la Justice, dans le respect du principe de séparation des pouvoirs cher à Montesquieu.


Concernant la France Insoumise en revanche, cette perquisition est menée dans le cadre d'une enquête préliminaire dirigée par le procureur de la République, c'est à dire un magistrat qui agit sous la responsabilité du ministre de la Justice.


Il y a donc une différence de taille, puisque dans un cas, la perquisition est déconnectée du pouvoir politique alors que dans l'autre, elle est mise en oeuvre sous sa responsabilité.


Les perquisitions de ce matin posent donc des questions et ne manquent pas d'exciter le doute. Pourquoi n'avoir pas attendu une éventuelle information judiciaire, pour que l'action à l'encontre d'une formation politique d'opposition soit le cas échéant entreprise par un magistrat indépendant ?


C'est belle et bien cette lancinante question qui doit faire l'objet de notre indignation car de la réponse dépend l'état de santé de notre démocratie.


Le Mouvement Républicain et Citoyen

I Publié le Vendredi 12 Octobre 2018 par Mouvement Républicain et Citoyen


Billet de Jean-Luc Laurent
Président du MRC


Lancement des premières « Causeries » de Nos Causes Communes à Paris, Toulouse et Laon pour reconstruire la gauche.
1 2 3 4 5 » ... 181
Abonnez-vous à la newsletter




Président du MRC
Ancien député du Val-de-Marne
Président du MRC



Parlementaires du MRC
Député du Nord
Vice-président du MRC
Sénatrice du Pas-de-Calais




Suivez le MRC sur Facebook

Suivez le MRC sur Twitter

Suivez le MRC sur Google+

Faites connaître le MRC