Mardi 26 Mars 2013

Être l'alternative



Ce dimanche, Mr Mancel a été réélu difficilement à la députation de la 2eme circonscription de l'Oise, dans un deuxième tour qui l'opposait au FN. Le MRC Oise prend acte de ce vote et respecte le choix de nos concitoyens. La démocratie a parlé. Il n'en reste pas moins que ce scrutin doit être analysé finement car le score du FN et de Madame Italiani inquiète et intrigue. Avec 48,6% des voix, elle gagne 6000 voix entre le premier et le second.




Le MRC Oise regrette le manque d'enthousiasme des citoyens isariens pour cette élection. 35% de participation au second tour d'une élection législative, c'est trop peu pour légitimer totalement le résultat du scrutin.
 

Mr Mancel, après l’élimination surprise de Madame Houssin (PS) au premier tour, pensait sans doute à un « vote républicain » qui le mènerait à une victoire « à la Chirac » en 2002. Il n'en est rien et il est passé tout prés de la défaite. 800 voix seulement séparent les deux candidats.


L'UMP et notamment Madame Cayeux, maire de Beauvais, expliquent ce score par le refus de Sylvie Houssin d'appeler au vote républicain. Il y a ici une grande erreur d'interprétation. Dans un premier temps, il faut observer dans quelle mesure l'UMP appelle à voter la gauche dans le cas d'un second tour PS-FN. Il y a le plus souvent un refus de ralliement et il est donc difficile de faire la leçon. De plus, c'est mal connaître la situation électorale de cette circonscription et prendre les électeurs pour des moutons. Dans l'isoloir, chaque citoyen est libre de son vote, à droite comme à gauche. L'appel d'un responsable politique à voter A ou B, n’amène pas systématiquement un respect de cet ordre.

Au MRC Oise, nous regrettons ces attaques de l'UMP, à un an des municipales à Beauvais. Elles ,e servent ni le débat, ni la crédibilité des élus politiques de la circonscription.


Mr Mancel est élu dans cette circonscription depuis 1978, reproche aujourd'hui à la gauche ce qu'il n'a jamais fait en tant que député depuis tout ce temps, il a été rendu inéligible, fait alliance avec le FN aux cantonales de 1998... tout cela tend à expliquer le score de Madame Italiani. C'est bien un ras le bol que les citoyens ont exprimé. Un ras le bol contre le PS, un ras le bol contre l'UMP, un ras le bol contre des attaques personnelles de cour de récréation. A ce jeu là, les deux sont à égalité. Ce vote Front National ne fait pas de la circonscription un lieu raciste ou fasciste, c'est avant tout un vote de rejet, de contestation.


Le plus inquiétant reste la banalisation du vote Front National. Des gens de droite comme de gauche, aujourd'hui, n’hésitent plus à mettre ce bulletin dans l'urne. Ce score montre une recomposition politique alarmante.


Le MRC Oise a un rôle important à jouer dans cette circonscription. Comme l'a si bien dit notre député Marie Françoise Bechtel, le peuple vote de plus en plus Front national, parce que les autres partis ont abandonné une idée à laquelle les citoyens sont attachés : la Nation, la Souveraineté. « C’est parce que la classe politique ne veut pas poser le problème européen dans les bons termes qu’elle laisse un boulevard au Front national, lequel le pose dans les mauvais termes. Seul le diagnostic est juste : l’abandon de la Nation, renforcé par la mondialisation, est organisé par l’Europe contre les peuples au détriment de la prospérité. »


Le Mouvement Républicain et Citoyen défend les intérêts de la France en Europe et dans le Monde, nous devons être cette alternative. Le Front national ne donne pas de solutions, elle entretient la souffrance et le désespoir. Le MRC a des propositions concrètes pour ramener la France à sa place. « Les solutions du Front national sont irresponsables. Quoi qu’on puisse penser des erreurs de l’euro, analysées dès l’origine par le Mouvement Républicain et Citoyen, l’abandonner sans avoir réfléchi à un plan B reviendrait à sauter de l’avion en plein vol sans parachute, comme l’a plusieurs fois souligné Jean-Pierre Chevènement. (MF Bechtel) »


C'est donc un enjeu central. Nous devons nous réapproprier ce débat, l'argumenter, l'expliquer, convaincre afin de faire passer les isariens d'un vote populiste et sans espoir à un vote Républicain.


Nous appelons donc le parti socialiste de l'Oise à engager un grand débat de fond pour surligner les raisons de cet échec et pour offrir de vraies alternatives aux prochaines élections locales et nationales. Le MRC Oise n'abandonne pas la gauche, n'abandonne pas l'Oise et n'abandonne pas la France non plus.

 

Thomas Frémond

Premier secrétaire départemental du MRC Oise



MRC - Fédération de l'Oise
798 rue de la République, 60290 Laigneville
Email : mrcoise@yahoo.fr
Tel : 06 50 97 91 83



Les responsables
Premier secrétaire départemental



Secrétaire national à la jeunesse et président des Jeunes MRC


Secrétaire national à la réforme fiscale




Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook
Twitter



Faites nous connaître !