Actualités
Publié le Jeudi 22 Octobre 2015 par

Voyage de François Hollande en Grèce : la question de la dette est centrale


Mots-clés : euro, europe, grèce

Communiqué de Bastien Faudot, porte-parole du MRC, jeudi 22 octobre 2015.


François Hollande effectue ce jeudi 22 octobre un court voyage en Grèce. Ce déplacement du Président de la République, annoncé au lendemain de la victoire de Syriza aux élections législatives du 20 septembre, est évidemment bienvenu sur le plan symbolique - les liens entre la France et la Grèce sont forts et doivent le rester.

En avalisant en juillet dernier le mémorandum imposé par les créanciers de la Grèce, François Hollande a préféré le rôle de figurant en jouant le médiateur, à celui d’acteur de premier plan qui engage la parole de la France face à l'Allemagne. Notre place était pourtant aux côtés du peuple grec, pour qui rien n’est réglé aujourd’hui encore, les plans d'austérité ne faisant qu'aggraver toujours plus la situation. C'est la raison pour laquelle le Mouvement Républicain et Citoyen avait envoyé une délégation en Grèce à l'occasion du référendum du 5 juillet. C'est aussi la raison pour laquelle ses parlementaires avaient voté à l'Assemblée nationale contre le nouveau diktat de l'eurogroupe.

La France ne peut plus se défausser et décevoir à nouveau.

A ce titre, François Hollande ne saurait se contenter d'être le VRP de la délégation de chefs d'entreprises qui l'accompagneront en Grèce, profitant d'ailleurs du contexte de privatisations massives et à bon compte.

Il ne sera à la hauteur de sa fonction, et des attentes suscitées, que s'il prend position sur la question centrale de la dette grecque, les négociations entre la Grèce et la Troika au sujet d'un allègement devant s'ouvrir le mois prochain. Le soutien de la France en faveur d’un accord allégeant significativement le fardeau du peuple grec doit être sans ambiguïté. Il doit également rappeler à la Commission européenne sa promesse d'un "paquet exceptionnel" de 35 milliards d'euros afin de soutenir la croissance en Grèce.

Il est temps, enfin de passer aux actes, car à travers le cas grec se joue l'avenir du continent.

Lu 1048 fois


Abonnez-vous à la newsletter


Président du MRC
Ancien député du Val-de-Marne
Président du MRC



Parlementaires du MRC
Député du Nord
Vice-président du MRC
Sénatrice du Pas-de-Calais




Suivez le MRC sur Facebook

Suivez le MRC sur Twitter

Suivez le MRC sur Google+

Faites connaître le MRC