Actualités
Publié le Vendredi 9 Janvier 2015

Ressouder la communauté nationale que certains ne demandent qu’à faire éclater



Marie-Françoise Bechtel, députée de l'Aisne et 1ere vice-présidente du MRC, participait à l'émission "Ça vous regarde" sur LCP, jeudi 8 janvier 2015. Elle débattait avec Bruno Beschizza (maire d'Aulnay-sous-Bois, ancien secrétaire général du syndicat de police Synergie), Louis Caprioli (ancien sous-directeur chargé de la lutte contre le terrorisme à la DST) et Antoine Basbous (politologue) sur le thème : "Terrorisme : la France organise la riposte"


Verbatim express

  • Cet acte nous touche très vivement comme citoyens et membres de la communauté nationale.
  • Concernant les Imams appelant à prier devant Charlie Hebdo : Je suis très contente de ce geste. Lorsque nous avions voté la loi terrorisme, j’avais appelé à la tribune de l'Assemblée à ce que l’Islam de France, la communauté musulmane se manifeste et montre qu’elle était prête elle aussi à lutter contre le terrorisme. Ce geste est important. S’il est suivi d’effets, alors nous pourrons ressouder une communauté nationale que certains ne demandent qu’à faire éclater.
  • Il faut souligner le caractère essaimé de la menace, renforcé par internet. Cet essaimage tient au fait qu’il n’y a plus d’États, plus d’interlocuteurs, que ce soit l’Iran ou la Syrie. Autour de Daech par exemple il n’y a pas d’État, il y a des chefs difficiles à repérer et avec lesquels aucune négociation ne semble possible.

  • La commission d’enquête parlementaire sur le djihadisme a été nommée juste avant les vacances, elle va commencer ses travaux mardi prochain. Il est évident qu’elle va se poser la question de la prévention.
  • Il faut bien distinguer le pénal et la surveillance. Je pense qu'au niveau du pénal nous avons les incriminations suffisantes. Mais nous ne pouvons pas garder les gens en prison toute leur vie. Se pose alors la question : que fait-on lorsque des gens sortent de prison et restent soupçonnables ?
  • La France est un État fort, doté de puissants moyens policiers. Mais c'est également pour cela qu'elle est attaquée, il faut en être pleinement conscient.
  • La République est visible, jusque dans la liberté de la presse qui est très grande chez nous. Nous avons peu d'exemples comparables à Charlie Hebdo, et c'est notre honneur de pouvoir aller aussi loin en termes de liberté. C'est aussi pour cela que la République est attaquée.
  • Concernant l'exclusion du Front national de l'appel des partis politiques à manifester dimanche : La balle est dans le camp du Front national. Ceux qui veulent aller à la manifestation, parce qu'ils se reconnaissent dans le mot d'ordre d"unité nationale, peuvent y aller. Si le Front national s'y reconnait et ne vient pas prendre en otage la communauté, il n'y a aucune raison qu'il s'exclue de lui même. Cela dépend donc du mot d'ordre qu'il porte.

Lu 902 fois



Abonnez-vous à la newsletter


Les parlementaires du MRC
Député du Val-de-Marne
Président du MRC
Député du Nord
Vice-président du MRC





Suivez le MRC sur Facebook

Suivez le MRC sur Twitter

Suivez le MRC sur Google+

Faites connaître le MRC