Actualités
Publié le Mardi 15 Juillet 2014 par

Proche-Orient: la paix à Gaza, la paix en France



Communiqué de Jean-Luc Laurent, Président du MRC et député du Val-de-Marne, mardi 15 juillet 2014


La proposition égyptienne d’un cessez-le-feu n’a pas abouti. Après le refus de la branche militaire du Hamas, Israël a repris le bombardement de Gaza qui ont déjà fait 192 morts sans arrêter les salves de roquettes. Les diplomaties doivent persévérer.

Avant même les évènements tragiques des dernières semaines, l’échec des non-discussions présidées par John Kerry pendant une année avait fait la démonstration de l’impasse politique. Les morts palestiniens, essentiellement civils, causés par les opérations militaires viennent s’ajouter aux trois jeunes israéliens assassinés et au jeune palestinien brûlé vif en représailles et ne peuvent que rendre pessimiste sur la capacité à trouver une issue.

Il faut aujourd’hui une action forte des Nations-Unies et de l’ensemble des pays impliqués pour imposer une logique de paix à des belligérants qui s’y refusent. Pour garantir la sécurité d’Israël comme l’indépendance du peuple palestinien, il n’y a pas d’alternative à une paix entre deux Etats souverains dans les frontières de 1967, partageant Jérusalem et reconnaissant les réfugiés palestiniens. La France doit contribuer à cette solution en faisant entendre une voix indépendante.

Ce conflit de soixante ans a toujours soulevé des passions et suscité des solidarités dans le monde entier; la France ne fait pas exception. Cette solidarité internationale, ses liens fraternels, sont légitimes tant qu’ils n’ouvrent pas la porte à une importation du conflit en France. Les militants des deux causes doivent être des ouvriers de la paix, la paix juste et durable au Proche-Orient, la paix civile en France.

Depuis quelques années, et la manifestation de dimanche l’a montré à nouveau, la cause palestinienne est souvent prise en otage par des militants djihadistes totalement étrangers à ce mouvement de libération nationale. Les pouvoirs publics, comme les citoyens, ont la responsabilité d’empêcher les discours de haine et les exactions de ces individus qui sont intolérables en République.

Lu 494 fois

Jean-Luc Laurent
Président du Mouvement Républicain et Citoyen, député du Val-de-Marne. En savoir plus sur cet auteur

Abonnez-vous à la newsletter


Président du MRC
Ancien député du Val-de-Marne
Président du MRC



Parlementaire du MRC
Député du Nord
Vice-président du MRC




Suivez le MRC sur Facebook

Suivez le MRC sur Twitter

Suivez le MRC sur Google+

Faites connaître le MRC