Actualités
Publié le Samedi 27 Juin 2015 par

Grèce : l'Union européenne a horreur des référendums


Mots-clés : bce, dette publique, euro, europe, fmi, grèce

Communiqué de Jean-Luc Laurent, président du MRC et député du Val-de-Marne, samedi 27 juin 2015


Alexis Tsipras a annoncé hier soir l'organisation d'un référendum pour soumettre au peuple grec les propositions de la troïka. Alors que la date butoir du 30 juin approche, le message est clair : le Grèce ne cédera pas au chantage.

Face à une Union européenne qui a horreur des référendums, Alexis Tsipras nous donne nouvelle leçon de courage politique en refusant d’abdiquer. Le gouvernement grec n’a cessé de faire des concessions (retraites, fiscalité...) mais il ne peut accepter l’inacceptable pour quelques milliards d’ « argent frais » qui ne lui serviraient qu’à acheter du temps. L'irréalisme et l'idéologie sont du côté des créanciers et de la droite allemande.

Cette décision d’Alexis Tsipras est également une belle leçon de souveraineté. « Au peuple de parler, sans pression ni chantage » a déclaré le Premier Ministre grec. Ces pressions ne devraient pourtant pas manquer, à commencer par un chantage aux liquidités d’urgence de la BCE.

La Grèce est courageuse mais elle trop seule et la France encore manque à son devoir, alors que notre diplomatie apparait plus soucieuse de son rôle confortable d’intermédiaire que de soutien fidèle et déterminé.

Le gouvernement d’Alexis Tsipras est en train d’abattre sa dernière carte. L’Histoire sera sévère avec la France si, une fois encore – la fois de trop -, nous restons spectateurs de la dérive de l’Europe.

Lu 1380 fois

Jean-Luc Laurent
Président du Mouvement Républicain et Citoyen, député du Val-de-Marne. En savoir plus sur cet auteur

Abonnez-vous à la newsletter


Président du MRC
Ancien député du Val-de-Marne
Président du MRC



Parlementaire du MRC
Député du Nord
Vice-président du MRC




Suivez le MRC sur Facebook

Suivez le MRC sur Twitter

Suivez le MRC sur Google+

Faites connaître le MRC