Actualités
Publié le Vendredi 30 Avril 2010 par MRC

Crise de l’euro : le MRC exprime sa solidarité avec le peuple grec


Mots-clés : euro, grèce

Communiqué de presse, jeudi 29 avril 2010.


La crise de l’euro permet de tirer trois enseignements majeurs :
- La logique de la finance est indécente : les organismes bancaires accablent aujourd’hui les Etats qui leur ont apporté hier les garanties nécessaires à leur survie.
- L’Union européenne est impuissante. La prétendue solidarité européenne apparait comme une fable.
- Le mythe de l’euro-qui-protège est une contrefaçon. L’euro, assorti de ses dogmes inflexibles, expose aujourd’hui les nations à la voracité du marché.

La crise de l’euro illustre l’impasse d’une monnaie unique qui a résilié la souveraineté monétaire sur l’autel du marché. Il serait aujourd’hui inconséquent de surenchérir en réclamant davantage d’intégration européenne, lorsque celle-ci nous a précisément précipité vers l’échec.

Le MRC exprime son soutien au peuple grec que l’orthodoxie libérale entend assujettir par ses « réformes structurelles » pour se conformer au pacte de stabilité. Nous ne pouvons pas laisser le destin des peuples entre les mains des agences de notations, de la spéculation et de la logique de la globalisation financière.

Il est temps de respecter les peuples et les nations. En Europe, il nous faut retrouver une raison monétaire, c’est-à-dire une politique de change, au service de la production, de la croissance et du travail. Cela passe par le retour sur l’indépendance de la banque centrale, la modification des critères d’encadrement de la monnaie et la mise en place d’un gouvernement économique de la zone euro en s’appuyant sur la volonté des nations, et donc des peuples.

Lu 2348 fois


Abonnez-vous à la newsletter


Président du MRC
Ancien député du Val-de-Marne
Président du MRC



Parlementaire du MRC
Député du Nord
Vice-président du MRC




Suivez le MRC sur Facebook

Suivez le MRC sur Twitter

Suivez le MRC sur Google+

Faites connaître le MRC