Actualités
Publié le Mardi 24 Juin 2014 par

Adoption de la réforme ferroviaire : la Nouvelle SNCF ne réussira que si elle est libérée de la dette ferroviaire



Communiqué de Jean-Luc Laurent, Président du MRC et député du Val-de-Marne, mardi 24 juin 2014.


Les trois députés du Mouvement Républicain et Citoyen voteront le projet de loi de réforme ferroviaire. Depuis 1997, la SNCF, RFF, leurs salariés et les usagers ont payé les conditions d’une séparation faite à la va-vite pour cacher la dette ferroviaire des yeux de Bruxelles.

Le projet de loi remet le système d’aplomb avec un véritable opérateur de réseau et une compagnie ferroviaire, séparés mais réunis dans un groupe public puissant.

Le projet de loi nous met en conformité avec le droit européen mais laisse peu de place en pratique aux futurs concurrents. La création d’une convention collective du ferroviaire assure d’ailleurs que la concurrence ne pourra se faire par le moins disant-social. Avec un secrétaire d’Etat aux transports à l’écoute, la discussion parlementaire a permis de renforcer l’intégration économique et sociale du groupe qui constitue la Nouvelle SNCF.

Malgré cela, la question de la dette ferroviaire reste devant nous. Le débat parlementaire et la grève des salariés de la SNCF ont permis une prise de conscience de cet enjeu qui reste suspendu, comme une épée de Damoclès au-dessus de la réforme.

Lu 467 fois

Jean-Luc Laurent
Président du Mouvement Républicain et Citoyen, député du Val-de-Marne. En savoir plus sur cet auteur

Abonnez-vous à la newsletter


Président du MRC
Ancien député du Val-de-Marne
Président du MRC



Parlementaire du MRC
Député du Nord
Vice-président du MRC




Suivez le MRC sur Facebook

Suivez le MRC sur Twitter

Suivez le MRC sur Google+

Faites connaître le MRC